Visiter-sefarad.org
 

Gaby

Lisons sous la pluie, 30/04/2013

    MENU    

SEFARAD.org

INDEX Gaby

LIVRES et Disques

PRECEDENTE Page

AIDEZ-nous

1927. Après quarante années d’absence, Adèle Maine, revient à Dire Draw, petite ville minière du Wyoming.
Aura-t-elle la réponse à l’insupportable question emportée avec elle, ce jour d’émeute de 1885 où elle a sauvé sa vie ? Élevée dans la méfiance des hommes par une mère qui les a abandonnés, elle et son frère âgés d’une dizaine d’années, Miss Addie n’a jamais eu froid aux yeux. Elle a appris à monter à cheval, à manier le fusil, à subvenir à ses besoins, à se faire respecter… À la mort de son père, elle quitte le Kentucky pour rejoindre son frère Tommy dans le Wyoming. Elle perd les arbres pour un paysage immensément plat et aride. Cet ouest américain a drainé des milliers d’hommes en quête de travail dans les mines de charbon et sur les lignes de chemin de fer. Parmi eux, des Chinois importés par milliers et tenus par le remboursement de leur voyage depuis la Chine. Les compagnies n’hésitent pas à organiser le « diviser pour régner » entre ces chinois et les « blancs », tout aussi durement exploités. Emportée par son sens de la justice, et en dépit de l’amour qu’elle porte à son frère, Miss Addie refuse de faire siens tous les préjugés et les attitudes dévalorisantes jusqu’à la haine à l’égard des chinois. Elle a même le courage de poursuivre au grand jour son amitié avec Wing Lee, de s’inventer son travail de cuisinière des mineurs, le courage de descendre sauver trois mineurs lors d’un effondrement quand aucun homme n’ose y aller…
Brian Leung, dont le talent narratif avait frappé les lecteurs dès son premier roman, brosse le portrait d’une femme libre qui ne transige pas avec la vérité des êtres. Sa générosité attire les justes et lui vaut la chaleur de l’amitié de Maye, un autre visage de la féminité. On peut penser à Willa Cather et Annie Proulx… on fermera le roman en ne pensant plus qu’à Brian Leung.
 
Né en Californie d’un père chinois et d’une mère américaine, Brian Leung a grandi à San Diego. Il est l’auteur des Hommes perdus (Albin Michel, 2008 – sortie en Poche en 2013), et également de World Famous Love Acts, un recueil de nouvelles qui lui a valu Mary McCarthy Prize et l’Asian American Literary Award.
Il enseigne la littérature à l’Université de Louisville dans le Kentucky.
 
Seuls le ciel et la terre,
Brian Leung – Tradui( anglais) par Hélène Fournier. Editions Albin Michel
370 pages – 22,50 euros - ISBN 978-2-226-24835-0
 
*********
 
Dans la lignée de Bernard Malamud, Philip Roth ou Saul Bellow, Stuart Nadler s’impose avec ce premier recueil de nouvelles comme un écrivain à part entière.
Entre New York et Boston, sept personnages aux prises avec la culpabilité et le désir, la famille et la liberté, le conflit entre tradition et modernité. D’une écriture élégante et non dénuée d’ironie, Stuart Nadler nous parle de parents qui se séparent pour le plaisir de souffrir, de frères qui s’éloignent pour mieux se retrouver ou encore d’amants heureux qui courent à leur propre perte. Du conflit de l’existence, en somme, évoquée avec une finesse Psychologique et une maîtrise narrative exceptionnelles.
Diplômé de l’Université de l’Iowa, Stuart Nadler (34 ans) a été distingué en 2012 par la National Book Foundation comme l’un des cinq meilleurs jeunes auteurs de moins de 35 ans. Lauréat du prestigieux Truman Capote Fellowship, il enseigne la littérature à l’Université du Wisconsin.
Il vient de publier son premier roman, Wise Men, à paraître en 2014 chez Albin Michel.
 
Le livre de la vie,
Stuart Nadler- Traduit de l’américain par Bernard Cohen - Editions Albin Michel
 275 pages – 22 euros - ISBN 978-2-226-24836-7
 
*********
 
Ce livre propose d'abord une synthèse de la Révélation chrétienne construite autour des 100 textes incontournables du Magistère de l'Eglise catholique depuis deux millénaires (extraits des Conciles, Encycliques, etc.), et donc une référence assurée et pertinente. Mais de la Révélation, cette synthèse veut surtout faire ressortir la cohérence et la grâce, et finalement la beauté. Cette beauté que ce monde ne peut s'offrir ni se permettre, même s'il y aspire de toutes ses forces et plus que jamais.
Cette beauté qui naît d'en-haut lorsqu'enfin "amour et vérité se rencontrent", comme dit le psaume. Et nous croyons que c'est dans la Personne du Christ qu'ils se rencontrent définitivement, Lui qui est la Vérité et à la fois la manifestation définitive de l'Amour du Père pour nous. Ainsi, comme le résume l'immense théologien suisse H U von Balthasar, "dans le christianisme, il y a plus de vérité, parce qu'il y a plus d'amour absolu".
Nathanaël Pujos est né à Paris en 1970. Il est prêtre de la Communauté des Béatitudes, dont il est responsable aux Etats-Unis. Il a passé de nombreuses années au service de la formation des séminaristes en Afrique, puis en Israël et à Rome. Il continue d'exercer un ministère de formation dans une paroisse de Denver-Colorado. Il est l'auteur de Ce qui nous attend après la mort aux éditions Parole et Silence.
 
100 Textes essentiels de la théologie catholique
de Nathanaël Pons - Editions Parole et Silence
268 pages – 23.- euros - ISBN 978-2-88918-160-5
 
*********
 
Ce livre est une histoire vraie. L'autoportrait d'un enfant en colère, qui mène une guerre sans merci, contre lui-même et contre les autres. Un enfant autiste Asperger. Aujourd'hui, l'orage de l'autisme est passé. Le guerrier aux bras nus est devenu un adulte serein. Alors, il a décidé de replonger en enfance. Au fil des chapitres, il nous entraîne avec lui. Il a quatre ans, huit ans, douze ans. Il a peur.
Il se cogne à l'absurdité de la vie comme un papillon contre une lampe. C'est net, juste, étrange, cruel parfois. Les larmes sont étouffées et la tendresse jaillit comme l'éclair. Un texte fascinant dans la lignée des grands récits sur l'autisme.
Hugo Horiot a trente ans. Il est comédien. En 1990, sa mère, l'écrivain Françoise Lefèvre, lui avait consacré un récit, Le Petit Prince cannibale, couronné par le Goncourt des lycéens. Elle signe la postface de ce livre.
 
L’empereur c’est moi – Une enfance en autisme
de Hugo Horiot – Editions L’iconoclaste
215 pages – 17 euros - ISBN 978-2-91336-658-9
 
*********
 
Unique en son genre, documenté et pédagogique, cet ouvrage expose en quoi la Bible est porteuse d'un modèle économique de développement, qui repose sur la solidarité. On parle de "solidarisme", modèle se démarquant du socialisme ou du capitalisme. Symbolisée par le bleuet, cette théorie macro-économique repose sur cinq piliers : l'éducation, le groupe, le contrôle de la croissance, la régulation de la concurrence, un nouvel ordre social.
Richard Sitbon, économiste, est directeur au ministère du Trésor israélien, attaché à la lutte contre le blanchiment d'argent. Il est notamment l'auteur d'articles économiques et d'opinions pour l'édition française du Jérusalem Post et de divers journaux francophones ainsi que de l'essai Une réponse juive à l'anarcho-capitalisme - Judéo-économie (L'harmattan, 2007).
 
L’économie selon la Bible, vers un modèle de développement
de Richard sitbon – Editions Eyrolles
237 pages – 14 euros ISBN 978-2-212-55-536-3
 
*********
 
Plongeant ses sources dans la haute antiquité biblique, le fondamentalisme messianique juif a pris son essor en juin 1967, après la conquête de la Cisjordanie et, surtout, du Haram Al-Sharif, le troisième lieu saint de l’Islam - là où se trouvent aussi les ruines du Temple d’Hérode, là où le patriarche Abraham avait prétendu sacrifier son fils Isaac.
Convaincus que le monde est entré dans l’ère eschatologique, les militants de ce mouvement religieux, allié à la droite nationaliste, s’opposent à toute concession territoriale, et a fortiori à la création d’un Etat palestinien souverain et indépendant. Les idéaux, la politique, les principes qui avaient inspiré le sionisme des origines, libéral et pragmatique, ont été, à mesure que progressait la pénétration du fondamentalisme juif dans la société israélienne, de plus en plus marginalisés.
Dans ce nouveau document d’enquête, Charles Enderlin décrit la lente diffusion de l’idée messianique et son corollaire, le développement de la colonisation juive en Cisjordanie, qui rend impossible toute solution à deux Etats. Un nouvel Israël est-il en train de naître, menant le Proche-Orient à un point de non-retour ?
Charles Enderlin est le correspondant permanent de France 2 à Jérusalem depuis 1981.
 
Au nom du temple, Israël et l’irrésistible ascension du messianisme Juif (1967-2013)
de Charles Enderlin – Editions du Seuil
375 pages – 20 euros - ISBN 978-2-02-104407-2
 
*********
 
VIII retrace la vie de Hal, un jeune guerrier beau et talentueux, convaincu d’avoir été élu pour guider son peuple. Mais les fantômes d’un violent passé familial viennent le hanter, jusqu’à le transformer, dès son accession au trône, en un meurtrier doté d’une cruauté sans fin… le roi Henry VIII.
Auteur d’une quarantaine d’ouvrages, Harriet Castor est passionnée par l’histoire des Tudors. Elle dresse ici un portrait psychologique de Henry VIII, ce roi sanguinaire qui a inspiré le personnage de Barbe-bleue. Mieux que cela, elle nous donne le monde à voir par ses yeux. Si ce procédé apporte une fraicheur nouvelle au récit, il le rend également plus terrifiant...
 
VIII, né pour régner, dévoré par ses démons
de Harriet Castor, Traduit (anglais- par Victoria Duhamel - MA Editions,
415 pages – 19,90 euros - ISBN 978-2-822-401890
 
*********
 
Qui a écrit Mein Kampf ? Que s’est-il passé dans le bunker d’Hitler en avril 1945 ? Himmler versait-il dans l’occultisme ? Quels sont les dessous de l’affaire Rudolf Hess ? Que sait-on des relations féminines du Führer ? Qui est responsable de l’incendie du Reichstag ?
Telles sont quelques-unes des questions auxquelles ce livre tente de répondre. …
Si certains de ces mystères ont déjà fait couler beaucoup d’encre, il reste, pour chacun d'entre eux, des ombres, des interrogations, voire des tabous, qui méritaient qu'on mène à nouveau l'enquête en racontant et dévoilant les principaux secrets du IIIe Reich et de ses dignitaires, François Kersaudy, avec son sens du détail et son talent inimitable de conteur, éclaire d’une lumière nouvelle la part confidentielle du régime nazi. Par un récit parfois surprenant et toujours captivant, il nous entraîne dans les coulisses de l’histoire d'un des régimes les plus ahurissants du XXe siècle.
L'historien anglophile, François Kersaudy a enseigné l'histoire à l'université d'Oxford avant d'être professeur à l'université de Paris I Panthéon-Sorbonne. Il parle neuf langues et il est spécialiste d'histoire diplomatique et militaire contemporaine.
Il a notamment publié De Gaulle et Churchill, De Gaulle et Roosevelt, L’Affaire Cicéron et Lord Mountbatten.
Sa biographie de Winston Churchill a obtenu en 2001 le grand prix d’histoire de la Société des gens de lettres de France.
 
Les secrets du IIIe Reich
de Francois Kersaudy – Editions Perrin
320 pages – 21 – euros - ISBN 978-2-262-03752-9
 
*********
 
Depuis plus de dix ans, Marc-André Charguéraud documente un dossier historique sur la Shoah à partir de la lecture exhaustive de plus de mille travaux d'historiens, notamment publiés dans le monde anglo-saxon. Sa connaissance pointue du génocide juif lui permet de revenir sur nombre d'idées toutes faites dans l'opinion, notamment celle qui considère que l'antisémitisme au XXe siècle n'était le fait que des nazis et de leurs alliés. Or, si ces derniers ont pu mener aussi longtemps une politique d'extermination à si vaste échelle, c'est qu'ils ont pu profiter d'une forme de passivité de leurs adversaires dont Marc-André Charguéraud souligne régulièrement les traits dans ses livres et notamment ici. Avec ce second tome des idées reçues sur la Shoah, plusieurs thèses classiques sont ainsi retournées. Sur les réflexes antijuifs des Etats-Unis, les politiques contre-productives du pacifisme ou les comportements ambigus des nazis à l'égard de l'immigration juive en Palestine, de nouveaux éclairages battent en brèche des idées reçues.
Cinquante idées reçues sur la Shoah, Tome II : de « J » à Xénophobie, Marc-André Charguéraud –
Labor et Fides 2013, 276 pages – 26.- euros
ISBN 978-2-8309-1495-5
*********
Juifs et chrétiens, nous avons le même Dieu ! En ce début du XXIe siècle, il est urgent de découvrir et d'approfondir ce que chacun peut apporter à l'autre. Un chrétien ne peut se passer de la tradition juive dans laquelle Jésus a vécu ; certains juifs pensent que l'émergence du christianisme pose une question à leur foi... Depuis 1948, l'Amitié Judéo-chrétienne de France vit ce dialogue. Le présent ouvrage reprend la genèse de ces rencontres, le travail commun, les progrès dans la connaissance mutuelle, la lente maturation des échanges de plus en plus fructueux...
Il inaugure une collection d'articles de la revue Sens de l'Amitié Judéo-chrétienne de France, où des chrétiens, catholiques, protestants, orthodoxes, et des juifs dialoguent et réfléchissent ensemble.
 
Juifs et Chrétiens, pourquoi nous rencontrer ?
Collectif, Mgr Jérôme Beau, Bruno Charmet, Yves Chevalier – Editions Parole et Silence
265 pages – 17 euros - ISBN 978-2-88918-162-9
 
*********
 
L’affaire du carmel d'Auschwitz - controverse autour de l'installation de religieuses polonaises dans un couvent à proximité du camp d'Auschwitz - se déroula de 1985 à 1993. Cette présence catholique, dénoncée par les juifs, fut vécue par ces derniers comme une ingérence de l'Église dans le lieu de leur martyre et fut à l'origine d'une opposition qui ternit les relations entre le monde catholique et le monde juif pendant près d'une décennie. Au coeur du conflit, on retrouve différents aspects qui en firent un enjeu central non seulement pour les relations entre juifs et catholiques mais aussi pour les relations intra-polonaises (entre Église et État ; entre Polonais et juifs ; entre la gauche et la droite) ainsi que pour l'histoire du camp d'Auschwitz.

Au départ de sources originales et d'entretiens, ce livre se penche sur cette «affaire» pour mettre en lumière les soubassements des négociations ecclésiales (entre les Églises française, belge, polonaise et romaine) tout en développant une réflexion critique autour des enjeux dévoilés lors de la controverse : symbolique du site d'Auschwitz, questions mémorielles, histoire de la Pologne, dialogue entre catholiques et juifs, dysfonctionnement de l'institution ecclésiale.
Thérèse Hebbelinck a obtenu un master en histoire à l'Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne (2006) et une licence en histoire à l’Université catholique de Louvain (2007), elle est aspirante FNRS depuis octobre 2008 et achève un doctorat en histoire religieuse sur L’Église catholique et l’enseignement de l’estime ? Discours sur le judaïsme et relations avec les juifs en Belgique et en France de 1965 à 2000.
 
L’affaire du carmel d’Auschwitz (1985-1993),
de Thérèse Hebbelick – UCL Presses Universitaires de Louvain
162 pages - 13.- euros - ISBN 978-2-87558-042-9
 
*********
 
Nourritures halal et casher ont été montrées du doigt comme « anachroniques » pendant la dernière campagne présidentielle. Le cochon comme symbole d’une identité nationale menacée a surgi dans les discours politiques, cristallisant les crispations nationalistes.
Dans cet essai original et stimulant, Pierre Birnbaum revient aux origines de la question de la table partagée dans la République. Faut-il manger les mêmes plats à la même table pour être de bons citoyens ?
À l’époque des Lumières, Voltaire, Mendelssohn, l’abbé Grégoire ou Clermont-Tonnerre en débattent gravement : les Juifs peuvent-ils devenir citoyens alors qu’ils refusent bien souvent de consommer du cochon ? La Révolution rêve d’une immense table fraternelle où communieraient tous les citoyens et multiplie les banquets. La question rebondit à la fin du XIXe siècle au sein du monde juif en voie d’assimilation : faut-il renoncer à des rites d’un autre temps pour entrer dans la modernité et participer à la convivialité démocratique ?
D’une époque à l’autre, de la Révolution française à la IIIe République et à Vichy, cette question peu connue a soulevé discussions, incompréhensions, rejets et propositions, dans des termes qui résonnent fortement avec les débats d’aujourd’hui.
Ce retour vers le passé permet de comprendre l’origine des visions exclusives de la nation, mais aussi de redécouvrir les pratiques d’une République qui a su se montrer ouverte aux accommodements.
Pierre Birnbaum est historien et sociologue. Professeur émérite de sociologie politique à l’université Paris I-Panthéon-Sorbonne, il a récemment publié Les Deux Maisons. Les Juifs, l’État et les deux Républiques (Gallimard, 2012).
 
La République et le cochon,
de ¨Pierre Brinbaum – Editions du Seuil
200 pages – 18.- euros - ISBN 978-2-02-110865-1
 
*********
Trois histoires sensibles et belles inspirées à Jean-François Chabas par l'univers des fleurs, et mises en images avec beaucoup d'originalité par Joanna Concejo.
Jean-François Chabas est né en 1967, il habite le Pays basque. Il a exercé de nombreux métiers avant de se consacrer entièrement à l'écriture.
 
Les fleurs parlent,
de Jean-François Chabas et Joanna Concejo – Editions Casterman
60 pages - 16,95 euros – ISBN 978-2-203-06382-2
 
********

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2014

CONTACT

Retour au site sefarad.org -