Visiter-sefarad.org
 

Gaby

Pour vos cadeaux de Rosh Hashana (23 septembre 2014)

    MENU    

SEFARAD.org

INDEX Gaby

LIVRES et Disques

PRECEDENTE Page

AIDEZ-nous

Ce soir à 20 heures les fascistes…
De Raymond spira – Editions Alphil
ISBN : 978-2-88930-004-4 – 172 pages – 17 Euros


Que s’est-il passé, le 18 septembre 1934, au théâtre de La Chaux-de-Fonds ? Ce soir-là, l’Ordre national  neuchâtelois (ONN), une organisation d’extrême droite, veut convaincre les ouvriers, dont beaucoup sont au chômage, de boycotter les grands magasins parce qu’ils font une concurrence déloyale aux petits commerces et qu’ils appartiennent à des juifs. L’ONN compte aussi expliquer aux Montagnons qu’il faut en finir avec la démocratie, pour instaurer dans le canton un « gouvernement fort et responsable » et un régime corporatiste.
Accueillis fraîchement par les antifascistes, les orateurs de l’ONN refusent d’accorder la parole à leurs contradicteurs, ce qui déclenche un énorme chahut. Après avoir évacué la salle, les adversaires se retrouvent à la place de la Gare où certains en viennent aux mains.
Ces événements donnèrent lieu à un débat animé dans la presse ainsi qu’au Conseil général. Ils trouvèrent leur épilogue en janvier 1935 devant le Tribunal de police qui entendit une centaine de témoins et jugea quinze prévenus.
Tout au long de ce récit, fondé sur des documents de première main et la presse de l’époque, défilent des personnages dont les noms sont restés familiers aux Neuchâtelois et rappellent un passé encore proche.

Né en 1937 à La Chaux-de-Fonds, Raymond Spira a été conseiller général, député au Grand Conseil et juge fédéral. Il a publié une chronique de la Nouvelle Gauche Socialiste dans la Nouvelle Revue Neuchâteloise (n° 97/2008) et coordonné la rédaction de l’ouvrage La Chaux-de-Fonds 1912-2012. Histoires d’une ville de gauche, paru aux Éditions Alphil en 2012.

*********

Dictionnaire des fascismes et du nazisme (Tome 1 et Tome 2)
De Serge Berstien et Pierre Milza – Editions Tempus
  ISBN (Tome 1) : 978-2874950889 – 780 pages – 17,90 Euros
            ( Tome 2 ) : 978-2874950890 -780 pages – 17,90 Euros


Régime autoritaire moderne, adapté au siècle des masses, le fascisme, né au lendemain de la Première Guerre mondiale, marque de son empreinte sinistre l'Europe du XXe siècle.
A travers les hommes qui firent son histoire, les théories qu'il s'efforça de mettre en oeuvre, les institutions des États où il régna, ses pratiques politiques, économiques, sociales, les persécutions qui le marquèrent d'un sceau ineffaçable, ce dictionnaire restitue le fascisme dans toutes ses dimensions.
Mais cet ouvrage tente aussi de comprendre et d'éclairer sa nature véritable, ses origines et ses antécédents, l'importance de sa pratique totalitaire et les éléments qui en font un régime spécifique, irréductible aux régimes autoritaires traditionnels. Il n'oublie ni les débats historiographiques suscités par le phénomène fasciste, ni ses variantes, ni l'imprégnation qu'il exerce sur les mouvements et régimes autoritaires traditionnels. Le Dictionnaire historique des fascismes et du nazisme qui ne se limite ni à l'Europe, ni aux années 1919-1945, permet de comprendre cet aspect fondamental du XXe siècle. Événements, personnages, analyses théoriques, historiographie du sujet traité sont présentés sous forme d'articles suivis d'une bibliographie spécialisée. Un système de renvois entre articles facilite la circulation entre les notions et permet au lecteur d'élargir son information autour du thème questionné. Chronologie comparée, bibliographie par thème, index complètent ce dictionnaire conçu comme un tout encyclopédique.

Historien français, Serge Berstein est professeur émérite des Universités à Sciences-Po. Il a axé ses recherches sur l'histoire politique du XXe siècle, et notamment sur les IIIe et Ve républiques en France. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont Histoire du gaullisme (Perrin), Léon Blum (Fayard), Démocraties, régimes autoritaires et totalitarismes de 1900 à nos jours (Hachette), et, avec Pierre Milza, Le Fascisme italien 1919-1945 (Seuil).

Pierre Milza, historien français, est professeur émérite des Universités à Sciences-Po. Spécialiste du fascisme et de l'histoire de l'Italie, il est notamment l'auteur des ouvrages suivants : Mussolini (Fayard), L'Europe en chemise noire (Fayard), Napoléon III (Perrin), to Commune (Perrin) Les Derniers Jours de Mussolini (Fayard).

**********

Histoire du déclin et de la chute de l’empire romain (Tome 1 Rome de 96 à 582)
                                                                                         (Tome 2 Byzance de 455 à 1500)
De Edward Gibbon – Editions Robert Laffont
ISBN : (Tome 1 ) 978-2221-11731-6 – 1230 pages – 30 Euros


 " C'est à Rome, le 15 octobre 1764, alors que je méditais dans les ruines du Capitole et que les moines chantaient vêpres, pieds nus dans le Temple de Jupiter, que l'idée d'écrire l'histoire du déclin et de la chute de la Ville éternelle se fit jour en moi pour la première fois ". C'est par cette simple mais célèbre phrase que Gibbon relate dans ses Mémoires les instants d'inspiration qui devaient décider de sa vie d'historien. Son grand thème, c'est en effet Rome, la Ville éternelle où l'on peut contempler " non pas les reliques de la superstition mais celles de l'empire " ; c'est aussi la dégénérescence d'institutions exemplaires sous le double effet du despotisme et de la superstition ; c'est la victoire de l'Eglise sur l'empire ; c'est enfin les grandes leçons de l'histoire qui se méditent silencieusement quand les ténèbres gagnent les ruines où reste ensevelie une civilisation entière. Tout cela, Gibbon le dit en écrivain autant qu'en historien. En poète même. Il érige à la gloire de Rome un livre aussi rigoureusement équilibré qu'un temple antique ; mais en même temps, il laisse se noyer d'ombre les vastes portiques qu'il édifie. C'est sa façon de partager le goût du temps pour la mélancolie des ruines ; mais cette tentation ténébriste, il s'en sert pour exprimer son pessimisme dans l'avenir de la civilisation des Lumières, menacée, comme jadis celle de Rome, par la montée de masses humaines qui feront désormais l'histoire. Son livre s'en trouve approfondi, amplifié, et il élargit l'arène de l'histoire à des dimensions jusque-là insoupçonnées. Œuvre unique dans la littérature historique du XVIIIe siècle, cette histoire de Rome jette les derniers feux de la clarté classique alors que s'allongent déjà les ombres du romantisme.

ISBN : (Tome 2 ) 978-2221-09230-9 – 1290 pages – 30 Euros

Tacite a fait un ouvrage sur les Germains : leur état primitif, leur simplicité, leur indépendance, ont été tracés par le pinceau de cet écrivain supérieur, le premier qui ait appliqué la science de la philosophie à l'étude des faits. Son excellent traité, qui renferme peut-être plus d'idées que de mots, a d'abord été commenté par une foule de savants.
Edward Gibbon (8 mai 1737 - 16 janvier 1794) est un historien britannique. Son œuvre la plus connue, Histoire de la décadence et de la chute de l'Empire romain, reste une référence pour les historiens romains et byzantinistes.

Premier historien moderne, Edward Gibbon (1737-1794) éclaire notre monde - marqué par la fin des empires - grâce à son analyse lumineuse des forces géographiques, politiques et ethniques des univers romain et byzantin, dont nous sommes les héritiers.

**********

Souvenirs d’un chef d’escale Belge Juif polyglotte, en Flandre ou ailleurs
De Vladimir Issacovitch – Editions Les impliqués
ISBN : 978-2-343-03529-1 -145 pages – 14,50 Euros


Dans ce récit, le narrateur, ancien mécano, reçoit un manuscrit composé d'une douzaine de récits qui de Ténériffe à Hambourg, de Majorque à Moscou, de Sidney à Ostende ou Marseille, le font voyager dans l'univers si particulier des stations managers. Les vieilles tiges de nos compagnies aériennes tout comme les rampants se retrouveront dans ces pages et tout utilisateur de nos lignes, nostalgique du temps où prendre l'avion était avant tout une suite de rencontres, une belle aventure humaine.


**********

100 idées reçues sur le Moyen – Orient
De Fred Halliday – Editions Demopolis
ISBN : 978-2-35457-009-5 236 pages – 19 Euros



Journaux, livres, sites internet regorgent d'informations sur le Moyen-Orient. Pourtant, cette région du monde est l'une des plus méconnues tant elle suscite de clichés, de peurs de fantasmes.

Fred Halliday a choisi cent idées reçues parmi les plus répandues, sur des questions aussi bien politiques que culturelles, sociales ou historiques. Il répond à chacune d entre elles en expliquant sa raison d'être et en mettant en lumière la complexité qu'elle recouvre.
Guerres d'Irak ou d'Afghanistan, conflit israélo-palestinien, statut des femmes musulmanes, finance islamique, droit et démocratie, pétrole et géopolitique... sur ces sujets essentiels, ce livre donne des éclairages surprenants et fait vaciller nos certitudes.


**********

1944 Repenser le Nationalisme et la Guerre
De Lénine – Editions Demopolis
ISBN : 978-2-35457-075-0 – 350 pages – 22 Euros

Repenser le nationalisme et la guerre est une priorité : annexion de la Crimée… conflit Chine-Japon… Mali, Syrie, Gaza… indépendance de l’Ecosse et de la Catalogne… Bonnets rouges… priorité aux français et retour au franc pour le FN. Face à cet engrenage, Lénine apporte une méthode marxiste d’analyse concrète des événements et une vision politique dialectique, originale et créative. Sous le choc de la guerre et de la trahison des dirigeants socialistes qui soutiennent leurs gouvernements...respectifs, Lénine se plonge en août 1914 dans la lecture de La science de la logique de Hegel. Confronté à la guerre (thèse) et aux pacifistes (antithèse), Lénine formule une idée politique entièrement neuve (dépassement de la contradiction) : la transformation de la guerre impérialiste en guerre civile révolutionnaire. Plus isolé que jamais mais ferme sur ses positions, il lutte contre le courant de haine nationaliste, s’attaque au taylorisme, à l’antisémitisme et défend la démocratie, la...journée de 6 heures, les ouvriers agricoles et le droit des nations à disposer d’elles-mêmes. Lénine apporte sans cesse des réponses nouvelles et originales à la question centrale : que faire maintenant.

*********

Journal d’un étranger à Paris
De Curzio Malaparte – Editions La petite Vermillon
ISBN : 978-2-7103-7065-9 – 352 pages – 8,70 Euros


Je rentre enfin à Paris après quatorze ans d'exil en Italie », écrit Curzio Malaparte (1898-1957), le 30 juin 1947. Italien mais francophile, l'auteur de Kaputt redécouvre « sa » ville, après des années de prison et de déportation. « J'ai été arrêté onze fois en vingt ans, je ne puis dormir tranquille nulle part en Italie », affirme-t-il. De dîners en mondanités, il rejoint Cocteau et Mauriac afin de poursuivre des conversations infinies, retrouve Roland Laudenbach et Emmanuel Berl chez Taillevent, se rend au théâtre en compagnie de la belle Véra Korène. Pour l'écrivain qui se moque de l'existentialisme sartrien, Paris est une fête, des quartiers bourgeois aux boulevards populaires. Curieux, extravagant, il se sent parfois rejeté, doit s'expliquer sur son rôle et ses « complaisances » envers Mussolini, en rappelant son engagement en 1914 dans l'armée française. Mais on retiendra surtout, dans ce texte inachevé, publié en 1967 et devenu introuvable, que Malaparte est un dandy adorateur de la France, sa langue, sa culture... et ses comédiennes.
Curzio Malaparte, né sous le nom de Kurt-Erich Suckert le 9 juin 1898 à Prato en Toscane, mort le 19 juillet 1957 à Rome, est un écrivain, cinéaste, journaliste, correspondant de guerre et diplomate italien. Il est surtout connu en Europe pour deux ouvrages majeurs : Kaputt et La Peau. Il fit inscrire sur son mausolée, en majuscules.

**********

Juste un baiser
De Denis Tillinac – Editions La petite Vermillon
ISBN : 978-2-7103-7230-1 – 233 pages – 8,70 Euros


Le président de la République s'enfuit de l'Elysée. Un grand patron est accusé du viol d'une servante d'hôtel. Une ville est douloureusement confrontée à sa mémoire. Une polonaise de Chopin ressuscite un amour juvénile. Une aristocrate revendique orgueilleusement son esclavage. Un crime procure à son auteur une joie inespérée... Au fil de ces nouvelles,
Denis Tillinac dévoile les ambiguïtés du désir, l'absolutisme de la passion, les ressorts de la nostalgie, les caprices du destin.
Humbles ou puissants, ses personnages sont reconnaissables : leurs émotions, leurs réactions, leurs sentiments pourraient être les nôtres.
Certains sont inquiétants, d'autres pathétiques. Presque tous sont amoureux, fut-ce d'un songe. Denis Tillinac les met en situation de rupture avec ironie et tendresse
.
Fils de Roger Tilinac et diplômé de l'Institut d'études politiques de Bordeaux, il a travaillé comme journaliste à La Montagne, en Corrèze, à Figaro Madame et à La Dépêche du Midi, dans les années 1970 ; il en a tiré un journal : Spleen en Corrèze, paru en 1979, où l'on voit notamment Jacques Chirac sillonner ses terres électorales. Il a été représentant personnel de Jacques Chirac au Conseil permanent de la francophonie de 1995 à 1998 et fait partie des chiraquiens historiques qui soutiennent Nicolas Sarkozy.
Il a dirigé la maison d'édition La Table Ronde de 1992 à 2007. Il est membre de l'Institut Thomas-More.
Il fait partie, aux côtés de Claude Michelet, Michel Peyramaure, de ce qu'il est convenu d'appeler l’École de Brive.
En 2005, il préside un « comité de réflexion et de propositions sur la traite des Noirs à Bordeaux1.»
Il signe un billet d'humeur chaque semaine dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles et publie de temps à autres une tribune dans Marianne.
Il est membre de la Ligue nationale de rugby et de l'Académie catholique de France.
                                           
**********

Les plus belles aventures d’Arsène Lupin
De Maurice Leblanc – Editions Le livre de poche
ISBN : 978-2-253-10903-7 – 1558 pages – 19,60 Euros

Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur est un recueil de neuf nouvelles, écrites par Maurice Leblanc, qui constituent les premières aventures d'Arsène Lupin. La couverture en couleurs de l'édition originale est dessinée par Henri Goussé.La première nouvelle du recueil, L'Arrestation d'Arsène Lupin, est publiée en juillet 1905 dans le journal Je sais tout. Il s'agit de la première nouvelle mettant en œuvre Arsène Lupin. Celle-ci ayant rencontré un réel succès, Maurice Leblanc est encouragé à écrire la suite par son éditeur. Or, comme l'auteur est perplexe sur la façon poursuivre les aventures d'un héros qui vient d'être coffré, l'éditeur l'enjoint de le faire évader. La saga du gentleman-cambrioleur est née. Plusieurs nouvelles paraissent dans Je sais tout, à intervalles irréguliers, jusqu'en 1907, avant d'être regroupées en volume.

Maurice Leblanc est né en 1864 à Rouen. Après des études de droit, il se lance dans le journalisme. En 1907 paraît son premier ouvrage « policier » : Arsène Lupin gentleman cambrioleur. Le personnage devient immédiatement populaire et Leblanc en fait le héros d’une longue série d’aventures. Au total trente récits, parmi lesquels Arsène Lupin contre Herlock Sholmès (1908), L’Aiguille creuse (1909), Le Bouchon de cristal (1912), Les Huit Coups de l’horloge (1921), La Cagliostro se venge (1935)… Maurice Leblanc est mort en 1941 à Perpignan.
 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

CONTACT

Retour au site sefarad.org -