Visiter-sefarad.org
 

Gaby

Juin frappe à la porte

    MENU    

SEFARAD.org

INDEX Gaby

LIVRES et Disques

PRECEDENTE Page

AIDEZ-nous

Comment paraître intelligent
De Pierre Ménard – Editions cherche Midi
183 pages – 13,50 Euros - ISBN 978-2-7491-4255-5  
 
 
Longtemps, l'intelligence n'a été qu'un luxe, voire un vice. Mais la libéralisation de l'économie, la mise en place d'une méritocratie et l'extension de l'enseignement ont renversé la donne. Ce qui ne servait autrefois qu'à une petite élite pour briller dans des salons est devenu une impérative nécessité. De la maternelle à la maison de retraite, on trie, classe et sélectionne les individus, établissant une dictature de l'intelligence. Que faire alors lorsque l'on n'a pas la chance d'être un génie ? Si la paresse nous invite à nous y résigner, l'enjeu est tel qu'il serait plus avisé de nous battre.
À défaut de devenir intelligents, donnons l'illusion que nous le sommes. Voici donc un guide érudit et humoristique, qui, de Napoléon à Proust en passant par Balzac, Cocteau, Dali, Coluche ou Guitry, vous donnera la recette pour devenir à votre tour un génie.
 
Pierre Ménard, étudiant à HEC, a déjà publié, au cherche midi, Pour vivre heureux, vivons couchés (2013) et 20 bonnes raisons d'arrêter de lire (2014).
 
**********
 
Les identités meurtrières
De Amin Maalouf – Editions Le livre de poche
189 pages – 4,60 Euros - ISBN 978-2-253-15005-3
 
" Depuis que j'ai quitté le Liban pour m'installer, en France, que de fois m'a-t-on demandé, avec les meilleures intentions du monde, si je me sentais " plutôt français " ou " plutôt libanais ". Je réponds invariablement : " L'un et l'autre ! " Non par quelque souci d'équilibre ou d'équité, mais parce qu'en répondant différemment, je mentirais. Ce qui fait que je suis moi-même et pas un autre, c'est que je suis ainsi à la lisière de deux pays de deux ou trois langues, de plusieurs traditions culturelles. C'est cela mon identité... " Partant d'une question anodine qu'on lui a souvent posée, Amin Maalouf s'interroge sur la notion d'identité, sur les passions qu'elle suscite, sur ses dérives meurtrières. Pourquoi est-il si difficile d'assumer en toute liberté ses diverses appartenances ? Pourquoi faut-il, en cette fin de siècle que l'affirmation de soi s'accompagne si souvent de la négation d'autrui ? Nos sociétés seront-elles indéfiniment soumises aux tensions, aux déchaînements de violence, pour la seule raison que les êtres qui s'y côtoient n'ont pas tous la même religion, la même couleur de peau, la même culture d'origine ? Y aurait-il une loi de la nature ou une loi de l'Histoire qui condamne les hommes à s'entre-tuer au nom de leur identité ? C'est parce qu'il refuse cette fatalité que l'auteur a choisi d'écrire les Identités meurtrières, un livre de sagesse et de lucidité, d'inquiétude mais aussi d'espoir.
 
Et, du même auteur, chez le même éditeur
 
Le dérèglement du Monde
 314 pages – 6,90 Euros – ISBN 978-2-253-12997-4
 
En ces premières années du XXIe siècle, le monde présente de nombreux signes de dérèglement. Dérèglement intellectuel, caractérisé par un déchaînement des affirmations identitaires qui rend difficiles toute coexistence harmonieuse et tout véritable débat. Dérèglement économique et financier, qui entraîne la planète entière dans une zone de turbulences aux conséquences imprévisibles, et qui est lui-même le symptôme d'une perturbation de notre système de valeurs. Dérèglement climatique, qui résulte d'une longue pratique de l'irresponsabilité... L'humanité aurait-elle atteint son " seuil d'incompétence morale " ? Dans cet essai ample, l'auteur cherche à comprendre comment on en est arrivé là et comment on pourrait s'en sortir. Pour lui, le dérèglement du monde tient moins à une " guerre des civilisations " qu'à l'épuisement simultané de toutes nos civilisations, et notamment des deux ensembles culturels dont il se réclame lui-même, à savoir l'Occident et le Monde arabe. Le premier, peu fidèle à ses propres valeurs ; le second, enfermé dans une impasse historique. Un diagnostic inquiétant, mais qui débouche sur une note d'espoir: la période tumultueuse où nous entrons pourrait nous amener à élaborer une vision enfin adulte de nos appartenances, de nos croyances, de nos différences, et du destin de la planète qui nous est commune.
 
Amin Maalouf a publié les Croisades vues par les Arabes, ainsi que six romans: Léon l'Africain, Samarcande, les Jardins de lumière, le Premier siècle après Béatrice, le Rocher de Tanios et les Echelles du Levant.
 
**********
 
Gog et Magog chronique de l’époque Napoléonienne
De Martin Buber – Editions Folio
ISBN : 978-2-07-046438-8 – 445 pages
 
 
Gog et Magog ? C'est, évoquée par Ezéchiel dans la Bible, la figure mystérieuse à la tête de la coalisation des peuples qui visent à détruire Israël et le peuple juif. Une chronique ? C'est celle reconstituée à partir des contes, récits et anecdotes des communautés hassidiques de l'Europe centrale, au milieu desquelles vécut Buber (1878-1965) dans son adolescence : des juifs mystiques, qui pratiquent une religion faite de spiritualité à vif, avec sa part de superstition et d'interprétation des signes, dans l'attente du Messie.
L'époque napoléonienne ? Elle marque durablement par ses bouleversements en Europe ces communautés, qui, devant l'émancipation des Juifs par la Révolution dont Napoléon se veut l'héritier, croient, les uns, à l'avènement proche du Messie, les autres, à l'oeuvre du Diable qui veut faire oublier que le salut passe par la bonne pratique individuelle de la foi. Ces contes et paroles de sagesse, où le monde est "la bouche de Dieu", parurent d'abord en hébreu et en feuilleton à Jérusalem du 10 janvier au 21 octobre 1941, alors que les camps de la mort tournaient à plein et que les chars de Rommel se rapprochaient de la Palestine.
 
Martin Buber est né à Vienne en 1878 et mort à Jérusalem en 1965. Auteur d'ouvrages philosophiques importants. Se fixa en Palestine lors de la montée du national-socialisme, enseigna de 1938 à 1950 à l'université de Jérusalem.
 
                                                 **********
 
Les nouveaux rouges-bruns
De Jean-Loup Amselle – Editions Lignes
116 pages – 14 Euros - ISBN 978-2-35526-138-1  
 
Comment décrire et penser le phénomène, aussi violent que symptomatique de notre époque, du passage d’un certain nombre d’intellectuels, agitateurs, journalistes de l’extrême gauche vers l’extrême droite ? C’est à quoi s’emploie Jean-Loup Amselle, qui, dans ce livre, actualise un tableau consternant dont Dieudonné et Soral ne sont que les noms les plus connus, et pense ce processus en ethnologue. Posant avec perspicacité cette question : qu’est-ce qu’un tel processus doit au regain de mode du primitivisme dû aux études post-coloniales ?
 
Anthropologue, directeur d'études à l'EHESS, spécialiste de l'Afrique, rédacteur en chef des Cahiers d'études africaines, publiés par l'Ecole des Hautes études en sciences sociales (EHESS), Jean-Loup Amselle est l'auteur, avec Elikia Mbokolo, d'un ouvrage paru en 1985 qui a durablement marqué la réflexion universitaire sur la notion d'ethnie, en Afrique et ailleurs. Dans Au coeur de l'ethnie, les auteurs s'attachaient à démontrer que la fortune rencontrée par le terme d'ethnie (devenu un référent universel et du même mouvement le facteur privilégié d'explication de maints conflits surgis au XXe siècle, notamment en Afrique), correspond peu ou prou à un fantasme... mais un fantasme, il est vrai, qui a une histoire.
 
**********
 

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

CONTACT

Retour au site sefarad.org -